En raison de la COVID-19, vous ne pouvez commander qu'UNE PIÈCE À LA FOIS. Des points relais existent pour éviter les frais de livraison !
Qui est BEATI ?
Beati est une friperie pour et par les étudiants, dont l’activité se déroulait au départ sur le campus de l’Université de Montréal, mais qui s’est convertie en ligne pendant la crise du COVID-19. Nous vous offrons l’opportunité d’éviter l’achat de vêtements neufs, qui s’avère néfaste pour l’environnement et pour les conditions sociales des travailleurs.ses de l’industrie textile. Nous disposons d’un stock de vêtement qui nous a été donné ou vendu, et nous le rendons disponible pour l’achat sur le web. Vous pouvez ici acheter un vêtement qui vous plaît, à petit prix, et vous le faire livrer directement chez vous.  
 
Notre Histoire
Notre histoire commence par l’aspiration de nos deux fondatrices, Lucie et Alice, de lancer un projet intégrant économie et développement durable. Elles en sont rapidement venues à se pencher sur la question du textile, deuxième industrie la plus polluante au monde. Leur objectif : créer LA friperie de l’Université de Montréal. Elles voulaient permettre aux étudiants de se vêtir à petits prix, de revendre leurs vêtements désuets et d’échanger leurs pièces, le tout dans une démarche consciente et écoresponsable. Beati commence alors en janvier 2020 par la création du regroupement étudiant à l’UdeM. Rapidement, plusieurs personnes se sont impliquées avec Lucie et Alice. Au total, une belle équipe de dix étudiant(e)s s’est mobilisée, étudiant(e)s tous plus motivé(e)s les un(e)s que les autres à parvenir à la création d’un magasin et d’un espace de sensibilisation. Un mois et demi plus tard, nous recevons 2000$ de la part de la FAECUM pour mettre sur pied la friperie et acheter tout le matériel nécessaire : porte-vêtements, cintres, étagères… Pendant ce temps, Sara, la déléguée aux ventes et aux stocks, se met activement à la recherche de dons de vêtements. Début mars, avec l’aide de l’équipe, elle avait déjà récolté 700 pièces !
Après un tri des vêtements et une installation du matériel dans notre local, nous avons finalement pu ouvrir la friperie le 12 mars, exceptionnellement pour toute la journée. Neuf personnes de l’exécutif et deux bénévoles se sont succédé cette journée-là pour accueillir les étudiant(e)s. Bilan : 50 pièces de vêtements ont été vendues, et 15 échangées ! Une belle première réussite pour la friperie, même si on pensait ouvrir deux fois par semaine à partir de ce jour… Malheureusement, le lendemain, l’épidémie de COVID19 est venue bouleverser tous nos plans. Rapidement, nous nous sommes rendu compte que l’activité ne reprendrait pas de la même manière d’aussi vite, et on a commencé à réfléchir à des solutions alternatives. Pourquoi ne pas faire une friperie en ligne ? Pendant l’été et jusqu’au début du mois de janvier 2021, la plateforme web a grandi petit à petit jusqu’à son arrivée à maturité. Notre idée était de créer à la fois une boutique en ligne et un blog d’actualités, d’opinions et de lifestyle. Aujourd’hui, nous sommes fiers d’avoir pu passer à travers ces obstacles, et d’être capables de vous fournir le site que vous avez devant vous.
RETOUR AU SOMMET